Se reconnecter, c’est savoir qui on est, d’où on vient et ce que l’on veut

Bonjour je m’appelle Jérôme et j’ai trente-cinq ans. Je vous souhaite la bienvenue sur ma page perso. L’objet de ce blog est de faire part de mes remarques personnelles, de mes sentiments, de mes réflexions, sur moi, sur les autres, et sur le monde.

Se reconnecter

Cela fait bien longtemps, trop longtemps pour savoir quand, que je me pose des questions. Le matin, entre deux réunions, en discutant, le soir en m’endormant, mais mes pensées filent les unes après les autres et jamais je n’ai les occasions de les saisir et d’y donner réponse. Alors cette fois j’ai décidé de prendre note de ce qui me passe par la tête, de ce qui m’importe vraiment dans la vie, et de le coucher sur papier pour ensuite le partager. Je suis  tout à fait conscient que les lignes que j’écris ne seront probablement jamais lues par une autre personne que moi-même, mais il est important pour moi de pouvoir mettre les choses à plat et pouvoir me reconnecter avec qui je suis vraiment. Depuis des années, la société, les autres, mes proches, ma famille, tout me pousse dans une direction que je n’ai choisie de mon propre gré. Je m’y laisse pourtant doucement couler. Par facilité, par fainéantise, par peur de décevoir et d’aller à l’encontre d’une pensée acceptée par la majorité. Peut-être aussi par peur de ne pas pouvoir faire ce que je veux vraiment et peur de ne pas réussir ce que je voudrais vraiment tenter et réaliser.

C’est maintenant que je me dis stop, il est temps de faire le point, de pouvoir savoir clairement ou je veux aller et comment faire pour y aller. Qui je vais choisir pour m’accompagner, quelle route je veux emprunter et comment je vais l’emprunter.

Pour pouvoir me reconnecter à la réalité, je pense qu’il y a un chemin qui peut être parcouru. Le premier pas et de se reconnecter à soi-même, pour pouvoir ensuite se reconnecter aux autres et alors seulement rejoindre le monde entier avec le sentiment et la conviction de savoir qui on est et ce que l’on veut réellement. Je pense que c’est alors seulement qu’il est possible d’être tout à fait, de manière totalement inconditionnelle et totalement heureux.